kalimah.top
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

unbased creator – parachute كلمات اغاني

Loading...

(unbased)

j’dors, mais mon corps dors pas, chakras taffent comme la lumière
de 2 a l’infini, j’sais pas, la je cherche, j’suis un docteur étrange c’est la réalité j’la tord, comme alakazam tord sa cuillère

fatalement des cordes sa crée man, au mic
fatalement des corps ça déplace au kick
tripléonasme comme kh qui écrit un seize, vrai comme la mélatonine
comme marcher au dessus a 100/1000 j’suis d’dans, exemple comme une rizière
même si mon corp et mon esprit c’est 2 comme l’eau, j’suis dans l’passé, le présent, le futur, en même temps, comme une rivière

partout arrivent des barques avec le flow du né, preuves
oui oui ouïe en effet, t’sait, j’crois qu’on est fessée : par tout arrivent débarquent avec le flow d’une épreuve
sur des yeux
corps parlent, suffit, je capte a l’aide le faux du vrai, reuf
comme des crocs sur des pochtar : quoi qu’il arrive les crame (avec le chaud du “c’est l’heure”)

pensée sur patte, j’ai le cerveau qui tourne a 2000x vitesse
‘a laquelle vieillit le petit tas qui restera, tu né, meurs, c’est le jeu.. qui gagne? qui perd?

‘fait fonctionne comme un œil qui te transforme en minimoys, sauf que ça rétrécis l’pet
mec fait qui rap d’une autre terre, mais connecté au réel en fait de par déficit d’vers
tel son la percent comme si c’était 1000 rayon laser, ‘lui qui perce avec frénésie l’fer
même quasi dead : “baroud d’honneur” x “martyr”, te souhaite ce_for, mais balec, t’est fait si j’perd

tête, c’est constamment un concert d’fou
portée en recul, est poids de l’univers en (kilo) de son, construis avec 7 raison 420 ponts vers tout
a coté le réel c’est un concept flou
déjà plus t’est sur de toi quand t’en parle plus t’est loin du coup comme a coté de la plaque? est_ce qu’il faut aim long? attend, au fond c’est l’trou?
qu’une échéance
l’envers sur, et t’sait genre
comme moi si fait t’sait il rap et fait des vent d’tempête sur les séquences
présence
comme s’il fait froid sans le faire, mes idées parfois elle vont trop loin comme : cherche les secrets a ne pas révéler dans l’envergure des fréquences
et en
‘fait je suis un putain de paradoxe cohérrent
‘comme un robot si j’fume pas un
‘pet je suis un putain de para j’saute corp est en
‘train de go au truc qui s’appelle : sol. d’haut et rampe
ravitaillement mission, s’renvole en l’air on se “comme faux et temps” ou bien “comme l’eau et grands
‘cours” si besoin d’elle, sous on se sens fort en fait si on s’porte “mot et temps”

(prod. wayvi01)