kalimah.top
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

pnl – sibérie كلمات اغاني

Loading...

[couplet 1 : ademo]
rien ne sert d’effleurer ma peau : ma peau, c’est la sibérie
si mon cœur avait un visage, tu l’appellerais “seal” ou “ribéry”
j’traîne dans c’monde et j’vois ton gloss qui traîne sur des bites
prends la mienne, épargne-moi d’écouter la merde qu’tu débites
si le cœur devient noir, c’est la faute à tes fautes qui perdurent dans la lumière d’mon ego
j’imagine que tu penses que j’suis mal de par mes états d’âme, tu captes rien sous l’rideau
si tout ça s’résume à raconter ma haine, priez pour qu’un jour, j’change de thème
et le jour où j’parlerai d’amour, peut-être que j’me dirai que ça en valait la peine
j’ai vu à peu près quatre cents facettes de l’être humain, aussi noir qu’il soit
la ville est grande, j’veux juste faire un tour, libre comme onizuka
la rose est grise, le drapeau est rouge, j’lève le pouce, le temps rigole
quoi ? j’traîne trop ? attends-moi, le p-ssé m’p-sse la camisole
j’ai des pêchés qui p-ssent à la compta’, mon côté haram reste toujours indompté
j’suis différent, j’ppe-ra avec la ginga, dans vingt ans, tu m’écouteras, tu diras “pelé”

[refrain : ademo & nos]
la terre tourne, j’me contourne
j’vois tout à l’envers, tout à l’envers
la terre tourne, j’me contourne
j’vois tout à l’envers, tout à l’envers
la terre tourne, j’me contourne
j’vois tout à l’envers, tout à l’envers
la terre tourne, j’me contourne
j’vois tout à l’envers, tout à l’envers

[couplet 2 : n.o.s]
du mal avec leur monde qu’on ne côtoie pas, juste venu pour les baiser (bang, bang, bang, bang)
ils pourraient pas comprendre l’ambition d’tout niquer sans l’expliquer (tous les niquer)
et plus j’m’écarte d’la misère, plus j’sens qu’la vérité n’en est pas loin
et même si tu m’aimes, des fois, j’t’en veux d’pas avoir été là quand j’étais rien (c-sse-toi de là)
j’veux vivre comme un lion sans avoir connu les règles, en ayant connu mon cœur (bang, bang, bang, bang)
y’a ceux qui préfèrent l’échec, avec toi, accompagné d’chiennes
j’suis le même en moins pire, le même en pire, ça dépend d’la douleur
ils ont détruit nos tours, détruiront pas l’empire qu’on a construit dans nos cœurs
des rêves trop égoïstes pour que j’les vive
moi, j’suis trop différent pour savoir qui j’suis
nulle part où j’me sens chez moi donc j’p-sse mon temps à fuir
à traîner ceux qu’j’aime derrière moi en leur vendant un avenir
j’fais plus la différence entre les groupies et les femmes
entre ces putains d’hommes et puis les fans

[refrain : ademo & nos]
la terre tourne, j’me contourne
j’vois tout à l’envers, tout à l’envers
la terre tourne, j’me contourne
j’vois tout à l’envers, tout à l’envers
la terre tourne, j’me contourne
j’vois tout à l’envers, tout à l’envers
la terre tourne, j’me contourne
j’vois tout à l’envers, tout à l’envers