kalimah.top
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

aki la machine – a notre echelle كلمات اغاني

Loading...

(sidi-omar)

j’ai vu le tchéks (quartier) son gris-mauve

pris par le regard absent

pour me défendre je ne compte jamais sur les p-ssants

jamais sur les absents, jamais d’un mc qui me parle de buzz

buzz comme un médicament sans jamais te parler talent

a mon éch-lle ce que je vois, c’est que les frères s’entrechoutent

café de blédards, quadrillés comme une grille de loto foot

rien à foutre des putes anorexiques, de la haute couture

je veux juste une meuf mimi dans le dine qui reste fidèle en cas de coups durs

ohhhh, je ne sui pas là pour rebâcher, je sens que le succès viendra fraper à ma porte

le jour où je vais m’arracher

on sait qui tire les ficelles, depuis la pet-te école, et qui caricature les nôtres

comme un casting de endemol

on a appris à masquer la souffrance, à ne pas être trop triste devant la folie d’un pote d’enfance

je ne me perds jamais sur le boulevards des ombres, ça fait cojiter, mais ça ne changera pas l’histoire du monde

(refrain) haroun

parce que je ne sais pas courber l’échine, j’ai brisé les chaînes, toujours pas fléchi

je dis même que je suis au top du top à mon éch-lle

je mène ma barque, l’aime ma life

même si j’habite un corps d’alien, au bord de a noyade c’est le cadet de mes soucis

le porsh cayenne, ouais j’attends pas que ça vienne, je fonce dans le tas

vie de philosophie sur un monde que je ne comprends pas

ne comprends pas

c’est toujours mieux qu’un tas de punchlines, qui au final ne compteront pas

(aki la machine)

ok, bienvenue dans ce pays, on te jugera à ton épiderme

tu pèteras les plombs comme bernie, on sera les mêmes sur la civière

ouais la substances nous téléporte, on a pas de fuseau horaire

tu vends de la drogue la vitesse croque, et elle a bien raison de le faire

t’es pas chez toi, t’as pas tilté, p-sses moi le bled au téléphone

pas de grippe a, d’hépat-te b, je me suis vacciné contre les hommes

on apprend vite le ventre vide, considères moi comme l’lachimiste

je descends la prod et mes problèmes, appelez moi l’alpiniste

ça glisse plus vite qu’à chamonix, pas d’antidote, notre cerveau beug

ghb dans la camomille, ils veulent camisoler mon peuple

quand la machine est judiciaire, t’as beau être fort c’est un complot

ils t’enlèveront ce que tu as de plus cher, rememores tois l’affaire outreau

alors comprends que parfois, je doute, malgré mes principes intrinsèques

ne fais pas le ouf comme tom cruise évites de rentrer dans une secte

je ne vais pas sauver toute la planète, j’essaie de payer toutes mes dettes

j’ai de quoi clouer tous les becs et je ne vais pas jurer sur la mecque

refrain haroun

parce que je ne sais pas courber l’échine, j’ai brisé les chaînes, toujours pas fléchi

je dis même que je suis au top du top à mon éch-lle

je mène ma barque, l’aime ma life

même si j’habite un corps d’alien, au bord de a noyade c’est le cadet de mes soucis

le porshe cayenne, ouais j’attends pas que ça vienne, je fonce dans le tas

vie de philosophie sur un monde que je ne comprends pas

ne comprends pas

c’est toujours mieux qu’un tas de punchlines, qui au final ne compteront pas

(mac kregor)

steupait laisses pas ta bouche signer des chèques que ton fion ne pourra pas encaisser

je ne m’étais pas rendu compte que ma merde avait bercé toute une nation

action ou vérité, dis leur que l’immigration n’a que ce qu’elle mérite

africaine ambition, t’as mieux à faire que derrière les barreaux d’une prison

ma mission je dois la lire, dans les haïtennes potions

alcoolique, sucé moi la bite

seras tu prêt à -ssumer que ta femme paies les factures, parisiennes fractures

tranquil, dans un océan de ciprine, si t’existes pardonnes les

pour ce qu’ils font, parce que nous ne le ferons plus, pas de musique pour les puristes

parce qu on te lèche le fion,les braves gens n aiment pas qu’on suivent à un autre chemin qu’eux

jesus n’avait pas d’apôtre noir, ta progéniture finira sur le trottoir

boulevard ney, tony s’est tué tout seul, il n’ a fait que sucer que des zeubs

puisses t ils tous périr dans leur mensonge et dans leur excrément

agnostiques, on te fera frire on sait que tu mens

(refrain haroun)

parce que je ne sais pas courber l’échine, j’ai brisé les chaînes, toujours pas fléchi

je dis même que je suis au top du top à mon éch-lle

je mène ma barque, l’aime ma life

même si j’habite un corps d’alien, au bord de a noyade c’est le cadet de mes soucis

le porsh cayenne, ouais j’attends pas que ça vienne, je fonce dans le tas

vie de philosophie sur un monde que je ne comprends pas

ne comprends pas

c’est toujours mieux qu’un tas de punchlines, qui au final ne compteront pas